MISSIONNAIRES SANS BATEAU

DELBREL M

PAROLE SILENCE

Résumé :
" Madeleine Delbrêl ne fut militante d'aucun mouvement et cependant elle a traversé trente années de la vie de l'Eglise avec des traces qui se confirment et qui confortent. Deux textes très dissemblables sont proposés dans ce livre. Missionnaires sans bateau et la Note au Père Perrot jalonnent l'amitié de Madeleine avec la Mission de France. Ils mettent en valeur la nature même de la foi qui va bien au-delà du service dû à des objectifs humains : elle est faite pour et vers la vie éternelle.
" La lettre et la note au Père Perrot sont l'expression d'une inquiétude de chrétiens vivant l'inconfort des carrefours et des frontières. Madeleine sait d'expérience que le marxisme est éminemment séducteur. Elle ne veut pas le cacher à ceux qu'elle a approchés le plus. S'enfouir en prolétariat est source de dangers. Etre "frères universels" commande de s'allier avec les plus pauvres sans adopter des idéologies et ce pour aller vers l'Alliance qui est la vocation ecclésiale.
" Madeleine savait que nous n'avions pas à vivre le temps du sectarisme, mais celui de l'accueil, non le temps de l'abandon mais celui de la présence comme celui des évolutions qui sollicitent des vies en communion fraternelle et en des circonstances où le c?ur à lui seul ne pouvait garantir un total enracinement dans l'Eglise, Corps du Christ. "
Jean Guéguen

14,20 €
Disponible sur commande
EAN
9782845730199
Image non contractuelle