Ouvert du lundi au samedi
de 9h30 à 18h30

Notre histoire

< Retour

Historique de la librairie Molière

C’est en 1983 qu’un couple de passionnés de livres acquiert une vieille taverne au centre de Charleroi, la Taverne du Barreau située au boulevard Audent, et décide d’en faire une librairie principalement vouée à la littérature et à l’actualité.
Environnés de théâtres, à proximité du Conservatoire Arthur Grumiaux, ces amoureux de littérature choisissent le beau nom de Molière pour baptiser leur projet.
La personnalité de Molière convient bien au parrainage du lieu : Molière est connu des plus jeunes et des adultes, et le grand personnage a les pieds bien ancrés dans son époque. Quant à son ironie, sa verve et son esprit, elles dénotent de l’ouverture que proposeront bientôt nos libraires…

Rapidement, elle s’ouvre aux sciences humaines, aux beaux arts, aux livres de jeunesse ainsi qu’à des ouvrages pratiques, et connaît un essor croissant pendant une douzaine d’années.

Pour offrir plus de choix, accueillir des écrivains et organiser des animations, il faut bientôt chercher un espace plus vaste. Or dans la Ville Basse, l’Hôtel des Postes est à l’abandon depuis bien longtemps tandis que l’Etat revend ses bâtiments publics devenus inutiles…

L’ancien Hôtel des Postes fut bâti en 1907 par l’architecte De La Croix, fournisseur de Léopold II. Il lui donna son petit côté féérique à l’inspiration romantique. Pourtant ce bâtiment fut construit dans un but fonctionnel : au début du siècle, il servait de centre de communication, bien avant que la RTBF débarque dans le Passage de la Bourse. Sa tour abritait un pigeonnier d’où les portiers lançaient des pigeons voyageurs chargés de messages. Plus tard, on y installa le premier télégraphe. De l’Hôtel des Postes partirent, en effet, les premiers messages télégraphiques, destinés à la grande région de Charleroi. La tour, sans doute l’élément le plus singulier et attrayant de l’immeuble, est coiffée d’une toiture hexagonale, surmontée d’une flèche à bulbe. Celle-ci est recouverte d’éléments de cuivre en forme d’écailles. Aux angles, se détachent quatre colonnes disposant chacune d’un pinacle. La façade est parée de pierres bleues et blanches, subtilement agencées, qui confèrent à l’ensemble un aspect très lumineux. L’Hôtel des Postes a aussi été le premier immeuble de Charleroi équipé de l’électricité. Il était en piteux état lorsque l’Etat l’a mis en vente.

Et voilà que nos libraires imaginent à présent une vaste librairie avec une grande salle de conférence permanente de 150 places… Le volume très haut du lieu se prête bien à l’aménagement d’une longue coursive qui accueillera toute la littérature en poche. 

Il ne restait plus qu’à trouver les crédits. De nombreux éditeurs français ont participé à l’aide financière nécessaire au lancement de ce beau défi. Et c’est ainsi que ce projet privé put voir le jour dans un ancien édifice public.

Le bâtiment est acquis en juin 1995 et rénové aussitôt. La toiture est restaurée et la façade nettoyée tandis que les châssis sont remplacés. Les entrées du bâtiment sont repensées et un hall d’entrée aménagé sous la tour, accueillant un nouvel ascenseur pour donner l’accès au grenier. La porte d’entrée du magasin est percée à l’angle du boulevard Tirou et de la place Albert Ier. Les murs intérieurs sont abattus et l’ancienne petite cour est recouverte d’un lanterneau. Pendant la rénovation, les libraires ont la surprise de découvrir deux splendides colonnes en fonte décorées de leur chapiteau corinthien ainsi qu’un large pilier de soutien en pierre bleue de style dorique et plusieurs autres demi-piliers périphériques. Les anciens plafonds à caissons sont également restaurés dans le style original. Au premier étage, ce sont les anciennes poutrelles métalliques de soutien qui restent les témoins visibles du passé. La façade se pare d’un éclairage spécifique.

 

Un an et deux mois plus tard, la librairie inaugure 350 m2 au rez-de-chaussée et 150 m2 à l’étage, dévolu à la littérature de jeunesse. Très rapidement, c’est tout l’espace intérieur qui est converti en librairie. Dans le même temps, le vieux grenier se transforme en salle de conférence sous sa splendide charpente originale, tandis que ses hautes voûtes d’ogive en brique donnent de la solennité au lieu. Plusieurs portiques de pierre sont aménagés pour la décoration et deux portes anciennes vont dorénavant séjourner dans les murs. Des citations sont gravées dans les poutres grâce à un Compagnon. Cela donne une douce ambiance de vie au lieu magique. Personne n’est passé dans ce grenier sans en ressentir la beauté ni sans s’émouvoir. Tous les auteurs qui le visitent en sortent ravis…

Cinq ans plus tard, le bâtiment voisin de la place Albert est mis en vente et les libraires de Molière décident d’acquérir le rez-de-chaussée et le premier étage pour y développer un pôle de vie pratique dans l’esprit « bien-être » ainsi qu’un vaste département de sciences humaines avec une petite cafétéria. Les espaces de jonction sont rebaptisés : « cour carrée » pour joindre les deux bâtiments rez-de-chaussée, et le « passage Rimbaud » pour atteindre l’étage jeunesse.

Aujourd’hui, la librairie est stabilisée dans son espace de plus de 1000 m2 de magasin sur deux niveaux, son pôle technique au sous-sol, ses bureaux au 2ème étage, et la salle de rencontres au grenier. La librairie a été le décor de tournage du film « Odette Toulemonde » de Eric-Emmanuel Schmitt, qui a trouvé l’endroit magnifique.

Molière est devenue la plus grande librairie de Wallonie. Elle est restée la propriété des deux fondateurs. Aujourd’hui, elle propose son site de vente pour offrir un nouveau service à ses clients.

Le libraire a cette particularité d’être à la fois un commerçant et un acteur irremplaçable de la vie culturelle. Tout d’abord par ses choix de livres destinés à différents publics, car c’est dans son stock que de nombreux lecteurs font des découvertes. Ensuite, lorsqu’il vend des livres, il en parle avec compétence et passion à ses clients. Parfois, il offre aux écrivains l’opportunité de venir rencontrer ses lecteurs. Le libraire est un pilier de la vie culturelle.

En 2013, la librairie a fêté ses 30 ans d’existence ! C’est à cette période que la construction du projet Rive Gauche a commencé. Il s’agit d’un immense complexe immobilier mixte comportant une galerie commerciale, un parking sous-terrain de 1000 places, ainsi que des appartements et un hôtel. La galerie Rive Gauche a ouvert ses portes le 9 mars 2017, pour le plus grand bonheur des riverains et des commerçants du centre-ville de Charleroi.

Aujourd’hui au cœur d’un centre-ville totalement redynamisé, la librairie Molière est plus proactive que jamais dans son rôle de fournisseur de littérature en tout genre, mais également dans celui de véritable pôle culturel de Charleroi ! Nous organisons énormément d’événements comme des rencontres avec des auteurs, des conférences, des dédicaces, des lectures vivantes pour les enfants, des nocturnes, des concours et bien d’autres surprises.

Nous vous invitons à vous inscrire à notre newsletter pour être tenu informé de ces activités !

Rejoignez vite le club des clients de Molière !

< Retour