Ouvert du lundi au samedi
de 9h30 à 18h30
En détail...

Le jardin perdu

  • Collection : Un endroit où aller
  • Éditeur : Actes Sud Editions
  • Présentation : Broché
  • Paru le :

Hors stock
Expédié sous 2 à 3 jours

Habilité port gratuit**

15,30 €
15,30 €

** Port gratuit à partir de 40€

Par Molière, Les libraires réunis
le 30 octobre 2012
Molière

Cette année l'ouvrage de Jorn de Précy le jardin perdu aux éditions Actes Sud est à l'honneur. En 1912 à la fin de sa vie Jorn de Percy rédige ce précis, qui est bien d'avantage une réflexion sur le rapport de l'homme à la nature et une biographie jardinière qu'un traité technique.

En matiere de jardins l'auteur semble anticiper sur les pratiques"écologiques" d'aujourd'hui.

Il indique la chemin d'un nouveau rapport au monde dont le jardin serait le modèle politique, poétique et existentiel.

Faut-il s'étonner que ce texte soit resté méconnu jusqu'à nos jours?

Première traduction française du précis sur l’art des jardins de Jorn de Précy, une des voix les plus énigmatiques et originales de l’Angleterre victorienne. A la fois traité fondateur, manifeste existentiel et réflexion sur le rapport de l’homme à la nature qui préfigure les théories contemporaines de l’“écologie profonde”, cet essai rappelle que jardiner est avant tout une façon d’être au monde. Mais il affirme également que le jardin est devenu un lieu de résistance, en rupture avec la société de masse dominée par l’économie. Qui est Jorn de Précy ? On sait peu de choses sur cet Islandais mystérieux et solitaire, né en 1837. Il aurait quitté très jeune son pays pour visiter l’Italie et la France, et plus précisément leurs célèbres jardins. Il se serait ensuite établi en Angleterre, pour façonner patiemment, durant près d’un demi-siècle, son célèbre “ jardin sauvage” de Greystone. En 1912, à la fin de sa vie, il rédige ce précis, qui est bien davantage une réflexion sur le rapport de l’homme à la nature et une biographie jardinière qu’un traité technique. Il y expose ses idées sur les jardins mais aussi ses observations sur les mutations sociales d’une époque où se manifestaient les prémisses de la modernité : la perte du spirituel, le matérialisme triomphant, l’urbanisation et la dégradation des paysages. Au fil d’un récit où le lecteur voit défiler les grands jardins de l’époque, des jardiniers et des philosophes amis de l’auteur, Précy laisse apparaître peu à peu sa vision du monde : comment renouer avec la nature, comment comprendre et respecter l’esprit d’un lieu, comment, pour citer Hölderlin, “habiter le monde en poète”. Chez Jorn de Précy, le jardin devient un espace propre à sauver l’homme des fléaux modernes, seul apte à le ressourcer et à lui faire prendre conscience du fait qu’il appartient à cette Nature qu’il prétend dominer. Tour à tour badin, mélancolique, ironique, féroce et touchant, ce texte frappe par sa stupéfiante actualité. Les idées de Jorn de Précy parlent de notre monde contemporain et semblent paradoxalement très en avance sur leur temps : la solitude de l’homme-masse, la prolifération des “non-lieux”, le nomadisme de l’individu moderne… En matière de jardins, Précy semble anticiper sur les pratiques “écologiques” d’aujourd’hui, de même que sa conception du wild garden préfigure des théories contemporaines comme le “jardin en mouvement” ou le “jardin planétaire” de Gilles Clément. Depuis sa sortie en 1912, ce court et brillant essai circule presque clandestinement en Angleterre. Aujourd’hui plus que jamais, il indique le chemin d’un nouveau rapport au monde dont le jardin serait le modèle politique, poétique et existentiel. Faut-il s’étonner que ce texte soit resté méconnu en France jusqu’à nos jours ? Sans doute. A moins que son “traducteur”, fin connaisseur de l’art des jardins anglais du xixe siècle, n’en soit le véritable auteur…
Titre Le jardin perdu
EAN 9782330000516
ISBN 2330000510
Auteur Précy Jorn de
Editeur Actes Sud Editions
Présentation Broché
Format Grand format
Longueur 19 cm
Largeur 9.9 cm
Poids 0.12 kg
Date de parution 7 septembre 2011
Langue originale Non
Nom du traducteur Martella Marco
Collection Un endroit où aller
Nombre de pages 131