Ouvert du lundi au samedi
de 9h30 à 18h30
En détail...

L'histoire vraie des tueurs fous du Brabant

  • Éditeur : Manufacture de livre éditions
  • Présentation : Broché
  • Paru le :

Hors stock
Expédié sous 3 à 5 jours

Habilité port gratuit**

21,90 €
21,90 €

** Port gratuit à partir de 40€

Un crime inexpliqué et donc impuni provoque chez tout un chacun un sentiment d'injustice. Ce l'est d'autant plus qu'ici il ne s'agit pas d'un seul crime, mais de 28 assassinats. Vingt-huit personnes, hommes, femmes et enfants abattus dans une série de hold-up et de cambriolages d'une violence inouïe commis entre 1982 et 1985 en Belgique et dans le nord de la France. Tués par des assassins jamais identifiés : les tueurs du Brabant, du nom de cette province belge où curent lieu leurs pires méfaits. Et cela malgré une prime de 250 000 suros qui sera attribuée à quiconque permettra leur identification. L'affaire des tueries du Brabant reste omniprésente dans l'inconscient collectif. Une dizaine de juges d'instruction, des centaines d'enquêteurs, plusieurs cellules d'enquête, deux commissions d'enquête parlementaire ont tenté d'élucider cette affaire sans précédent. En pure perte. La juge d'instruction Martine Michel et l'équipe d'enquêteurs de la Cellule Brabant Wallon (CBW) continuent envers et contre tout leurs investigations. D'innombrables pistes ont été envisagées : la thèse adoptée par les enquêteurs de la PJ de l'époque était celle du grand banditisme. Puis sont venues d'autres hypothèses : une bande menée par un psychopathe dissimulant des massacres gratuits en braquages, un chantage en rapport avec le crime organisé et un racket qu'aurait subi une chaîne de supermarchés où plusieurs massacres curent lieu. La théorie des cadavres exquis , des crimes ciblés, visant des personnes biens précises, mais dissimulés dans un carnage général. Cette piste concerne surtout les faits de 1983 et Léon Finné, une des victimes des attaques de 1985, le père de Patricia Finné. Le practical shooting : des amateurs de tirs sur cible auraient voulu passer à de véritables meurtres en tirant sur des personnes vivantes.Un complot qui aurait visé à déstabiliser l'État belge, voire d'autres pays d'Europe occidentale. On verrait dans ces tueries l'action de groupements extrémistes cherchant à créer un climat de terreur auprès de la population et à favoriser l'instauration d'un régime fort. On a notamment accusé un groupe néo nazi manipulé par les services secrets belges. D'autres font même un lien avec l'organisation Gladio et les réseaux stay-behind des structures clandestines de l'OTAN chargées de résister à une éventuelle invasion soviétique. Durant cette même période se produisirent aussi en Belgique des attentats menés par un nouveau mouvement d'extrême gauche, inconnu jusque là, les Cellules communistes combattantes dont les membres, parfois, eux aussi, ont été suspectés d'être les auteurs de certaines de ces tueries, et qui seront finalement arrêtés... Le livre relate et propose un état des lieux rigoureux des faits et examine chacune des hypothèses en ayant en ligne de mire la prescription qui frappera inexorablement en novembre 2015.
Titre L'histoire vraie des tueurs fous du Brabant
EAN 9782358870450
ISBN 2358870456
Auteur Leurquin Michel, Finné Patricia
Editeur Manufacture de livre éditions
Présentation Broché
Format Grand format
Longueur 22.3 cm
Largeur 14 cm
Poids 0.462 kg
Date de parution 11 octobre 2012
Prefacier Sapori Julien
Nombre de pages 325

Du même auteur