Ouvert du lundi au samedi
de 9h30 à 18h30
En détail...

Considération sur l'Eat des Beaux Arts

  • Série :
  • Collection : Folio Essais
  • Éditeur : Gallimard
  • Paru le :

En stock

Habilité port gratuit**

6,40 €
6,40 €

** Port gratuit à partir de 40€

Cet ouvrage, paru en 1983, est très vite devenu un classique contemporain, tant après lui nombre se sont engagés dans la brèche de cette première vraie critique de la modernité artistique. Le constat demeure aujourd'hui encore lucide : depuis les années 1950 se sont multipliés aussi bien les musées d'art moderne que les écrits qui lui sont consacrés. Mais jamais on a aussi peu peint, jamais on a aussi mal peint. La pullulation d'objets hétéroclites qui ne ressortissent à l'«art» que par l'artifice du lieu qui les expose et du verbe qui les commente amène à poser la question : vivons-nous le temps d'un moderne tardif, au sens où l'on parle d'un gothique tardif ? Quelles sont les causes de ce déclin ? En transposant dans le domaine des formes le propos millénariste des Révolutions, la théorie de l'avant-garde a peu à peu fait entrer la création dans la terreur de l'Histoire. De ce point de vue, le primat de l'abstraction imposé après 1945 aux pays occidentaux n'est que la figure inverse de l'art d'Etat que le réalisme socialiste a imposé aux pays soviétiques. Elle a entraîné une crise des modèles : inverse de celle du néo-classicisme qui rejetait la perfection de l'art dans le passé, elle a projeté dans le futur une perfection désormais inaccessible dans le temps. Elle a aussi entraîné une perte du métier : le n'importe-quoi, le presque-rien, l'informe et le monstrueux comme variétés de l'hybris moderne redonnent à la querelle de l'art comme savoir-faire ou comme vouloir-faire une singulière actualité.
Titre Considération sur l'Eat des Beaux Arts
EAN 9782070464913
ISBN 207046491X
Nom de la série
Sous-titre Critique de la modernité
Auteur Clair Jean
Editeur Gallimard
Format Petit format
Longueur 18 cm
Largeur 11 cm
Poids 0.128 kg
Collection Folio Essais
Nombre de pages 208

Du même auteur