Ouvert du lundi au samedi
de 9h30 à 18h30
En détail...

Je vis sous l'oeil du chien suivi de L'Homme de longue peine

  • Collection : Actes Sud-Papiers
  • Éditeur : Actes Sud Editions
  • Présentation : Broché
  • Paru le :

Hors stock
Expédié sous 2 à 3 jours

Habilité port gratuit**

13,50 €
13,50 €

** Port gratuit à partir de 40€

Je vis sous l’oeil d’un chien : Un professeur de philosophie se livre à un monologue chahuté. Entre deux verres de whisky, il nous raconte son histoire à travers quelques pensées existentielles. Son père vient de mourir dans un accident de voiture. L’heure est alors venue de ranger la maison familiale. C’est là qui fait la surprenante découverte d’un revolver. Il n’aurait jamais soupçonné que son père, également professeur de philosophie de son vivant, ait pu posséder une arme. Mais il ne pourra alors plus répondre à la désormais si cruciale question Pourquoi possédait- il un revolver ? Sous-entendu : Qui étais-tu mon père ? L’homme expérimente l’énigmatique objet en tirant sur un chien, créant ainsi une sorte de regard permanent sur son existence, comme si le chien s’en faisait désormais le seul témoin. L’homme n’ayant pas d’enfant, il est aujourd’hui sans famille, avec ce revolver entre les mains. Tel un monologue intérieur ce texte nous ramène à nous-même. Avec autant de gravité que de malice il nous rattrape sur nos repères personnels. En avons-nous vraiment ? Tout n’est-il pas vrai et faux à la fois ? Avec cette force de pouvoir en faire le constat d’une solitude immense tout en l’armant d’une grande affection. L’Homme de longue peine : Edith, une femme peintre d’une quarantaine d’années a accepter de participer à un programme d’échange et de soutien avec un détenu. C’est Marianne, sa galeriste et amie depuis de nombreuses années qui l’en a persuadée, espérant faire ainsi naître en elle une recherche nouvelle de sa pratique artistique. Mais ces entretiens réguliers avec le prisonnier n°300414 va bouleverser sa vie, la faisant désormais se sentir coupable de sa liberté, pourtant légitime, et s’emprisonnant à son tour dans cette culpabilité. Partie au bord de la mer quelques temps pour préparer sa prochaine exposition elle y réalise un tableau qu’elle envoie à la prison, mais le détenu le lui renverra sans autre explication que celle qu’il ne désire plus la revoir. Cet événement va alors faire ressentir un doute immense sur son travail, elle est sur le point d’annuler son exposition. Mais finalement elle décide de dédier l’exposition à ce détenu qu’elle ne reverra plus, qui lui a permis de peindre comme jamais. Comme une longue phrase, ce monologue nous entraîne dans les émotions de cette femme artiste, au rythme de sa pensée, du désespoir au renouveau, en passant par la culpabilité, le doute et la colère envers ce détenu à la fois si intime et inconnu. Ou comment une rencontre peut révolutionner la vie d’un artiste.
Titre Je vis sous l'oeil du chien suivi de L'Homme de longue peine
EAN 9782330014391
ISBN 2330014399
Auteur Benameur Jeanne
Editeur Actes Sud Editions
Présentation Broché
Format Grand format
Longueur 20.6 cm
Largeur 15.2 cm
Poids 0.086 kg
Date de parution 3 janvier 2016
Collection Actes Sud-Papiers
Nombre de pages 40

Du même auteur