Ouvert du lundi au samedi
de 9h30 à 18h30
En détail...

Le mythe du grand silence

  • Éditeur : Fayard
  • Présentation : Broché
  • Paru le :

Hors stock
Expédié sous 2 à 3 jours

Habilité port gratuit**

27,65 €
27,65 €

** Port gratuit à partir de 40€

Les Français n'ont été ni sourds ni muets quant à l'extermination des Juifs. Non, il ne leur a pas fallu trente ou quarante ans pour accepter de saisir le plus grand crime de l'histoire. Dès le lendemain de la guerre, les élites ont élaboré une véritable pensée du génocide où les catholiques et les protestants ont eu une part immense, dont on n'avait pas pris la mesure jusqu'ici. Les intellectuels de tout bord ont été pris à la gorge par la spécificité de ce phénomène. Bien sûr, la culpabilité a joué un rôle, mais contrairement à une idée reçue, elle a été assumée, proférée, et c'est elle qui a animé le mouvement de réception de l'événement et sa progressive extension à tout le corps social. Lorsque, en 1967, la guerre des Six-Jours éclate, elle rencontre une opinion publique déjà très bien instruite et sensibilisée au drame des Juifs par vingt années de romans, de films, de récits, de témoignages. Il y a eu en France un syndrome de Vichy , mais pas de syndrome de la Shoah . Pourtant, quand, dans les années 1970 et 1980, le regard sur les années noires de Vichy a changé et qu'il est devenu moins bienveillant, un mythe global est né : celui d'une France malade de son passé et incapable de se regarder en face. En fait, la réalité est autre: si les Français ont occulté Vichy, ils n'ont pas occulté l'extermination des Juifs. Pour le prouver, François Azouvi livre ici la première étude systématique de tout ce qui a été écrit, publié ou produit en France sur la Shoah depuis 1945.
Titre Le mythe du grand silence
EAN 9782213670997
ISBN 2213670997
Sous-titre Auschwitz, les Français, la mémoire
Auteur Azouvi François
Editeur Fayard
Présentation Broché
Format Grand format
Longueur 23.5 cm
Largeur 15.3 cm
Poids 0.7 kg
Date de parution 12 septembre 2012
Nombre de pages 474

Du même auteur